Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

    première  A.G. de l'APLBL  grand ouest 

.france agricole

Lait

Vifs échanges entre Lactalis et ses livreurs (AG de l'APLBL)

Publié le mercredi 02 avril 2014 - 18h54

0 0 0 0 0
    • agrandirla taille du texte
    • reduire la taille du texte
    • imprimer 
Assemblée générale de l'APLBL (Asociation Pays de la Loire-Bretagne Lactalis) à Rennes le 2 avril. Photo : E. Casalegno/GFA
Assemblée générale de l'APLBL (Asociation Pays de la Loire-Bretagne Lactalis) à Rennes le 2 avril. Photo : E. Casalegno/GFA

A l'occasion de l'assemblée générale de l'APLBL (Association des producteurs de lait des Pays de la Loire et de la Bretagne livrant à Lactalis) à Rennes le 2 avril 2014, une cinquantaine de délégués ont vivement échangé avec les deux représentants présents du groupe mayennais, Patrice Guilloux (directeur adjoint des appros en lait) et Christophe Barayre (responsable de l'Ouest).

 

Les échanges, sur un ton aigre-doux coutumier des rencontres entre l'industriel et ses livreurs, reflétait les tensions qui imprègnent leurs relations. Selon des éleveurs présents, c'est leur mode habituel de communication : « Il faut aimer le “fight” ! »

 

« Néanmoins, petit à petit, les choses avancent, a souligné Sébastien Amand, président de l'Unell (Union nationale des éleveurs livreurs de Lactalis). Et le dialogue se poursuit, avec des concessions, comme dans toute négociation.

 

Patrice Guilloux a également réaffirmé que « Lactalis est toujours d'accord pour dialoguer avec ses OP, telles que l'APLBL, et avec l'AOP en devenir qu'est l'Unell &raqauo;, soulignant que « les échanges ne se limitent pas au prix du lait ».

 

Sébastien Amand a néanmoins souligné la « perte de confiance » des producteurs, à la suite de l'année 2013 et ses difficiles négociations sur le prix du lait. Face au « goût amer » qu'a laissé l'année dernière, Benoît Champalaune, vice-président de l'APLBL, a qualifié Lactalis de « vilain petit canard » quant au prix du lait.

 

Les retenues sur le prix appliquées par l'entreprise au début de l'année et les attributions de volumes étaient d'autres sujets majeurs de préoccupations pour l'avenir, parmi l'assemblée.

 

Le président de l'APLBL, Frédéric Lachambre, a rappelé en conclusion les chantiers principaux pour l'OP : renforcer la massification des producteurs, la reconnaissance de l'Unell en tant qu'AOP agréée... Il a rappelé également que la confiance passe par le respect des engagements écrits et des interlocuteurs et a appelé à un véritable partenariat. Il a néanmoins souligné, sur une note plus optimiste, que Lactalis souhaitait continuer à échanger avec ses OP.

 

L'APLBL revendique à ce jour 1.300 adhérents pour 510 millions de litres.

 

Elsa Casalegno 

.

.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :